•  

    L'empire de sable de Kayla Olson

     

    L'empire de Sable

    de Kayla Olson

    Collection R

    478 pages

    Dystopies

    Synopsis : 

    Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.

    L'empire de sable de Kayla Olson

    Alors on va le faire très BREF! C'est une très grosse déception! Mais alors, énorme!

    Je ne m'attendais tellement pas à ça! A sa sortie, il y a eu tellement de bonnes critiques que je tombe d'assez haut.. Même si finalement, je me rend compte que depuis plus d'un an, les avis ont bien changé et sont plus mitigés aujourd'hui. 

    Pourquoi je n'ai pas accroché ? Plusieurs raisons : 

    Tout d'abord je me suis ennuyée .. Vraiment beaucoup ennuyée. J'ai trouvé que c'était fade, et très plat. Quand il y avait de l'action, tout arrivait d'un coup.
    Il ne se passe rien pendant des dizaines et des dizaines de pages, puis d'un coup, en 3 pages t'as l'attaque de vilaines bébêttes, des découvertes, des disparitions... 
    Puis on repart dans l'ennuie pendant des dizaines et des dizaines de pages.. 

    Ensuite, il y avait justement cette façon dont le récit est abordé. J'ai trouvé que les événements arrivaient comme un cheveu dans la soupe. Je n'ai pas accroché à la manière dont l'histoire se déroulait.

    Puis il y a les personnages que j'ai trouvé vraiment très creux, pas assez travaillés à mon goût. Alors biensûre, au final en reliant les éléments on arrive à savoir des choses sur eux mais je ne m'y suis absolument pas attachée, je n'ai pas aimé le peu de personnalité que j'ai décelé chez eux. 

    Et les dialogues : AU SECOUUUUUUURS

    Le thème me paraissait intéressant et d'ailleurs c'est la principale raison pour laquelle je me suis lancée dans cette lecture mais finalement, tout reste toujours flou, on ne sait jamais vraiment ce qu'il se passe. Tout reste toujours en surface. 

    En bref, c'est un gros flop pour moi, je n'ai pas accroché du tout.



    Voilà, j'ai vraiment tenté de chercher du positif mais vu que je n'ai pas aimé, c'est compliqué. 

    Cependant je vous invite à lire également des avis positifs sur d'autres blogs, vous pourrez en trouver ICI

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un palais d'épines et de rose de Sarah J.Maas

    Un palais d'épines et de roses 

    de Sarah J.Maas

    Traduit par Anne-Judith Descombey

    Editions France Loisirs

    520 pages

    Fantasy

    Synopsis :

    En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
    Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
    Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
    A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
    Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

    Un palais d'épines et de rose de Sarah J.Maas

    520 pages de pur régal!

    Vous connaissez ces images où l'on voit un livre ouvert plein de lumière comme s'il vous aspirait à l'intérieur? 
    Et bien, c'est l'image parfaite pour représenter Un Palais d'épines et de roses. 

    520 pages où vous plongez littéralement dans l'univers de l'auteure.

    Un palais d'épines et de roses est une réécriture du conte de La belle et la bête. Comme chaque réécriture, vous prenez l'histoire de base, vous la mettez dans un shaker avec de nouveaux ingrédients, vous secouez bien et vous ressortez avec une histoire totalement inédite.

    Tout d'abord j'ai adoré l'écriture et le style. C'est rythmé, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

    Tout le long du récit il y a de l'action et sans s'en rendre compte on arrive sur la fin.

    Les personnages sont attachants et sont surtout, parfaitement travaillés. C'est vraiment quelque chose qui fait la différence. 
    Même si certains apparaissent peu, ou ont moins d'importance au premier abord, ils valent quelque chose et ont une vraie personnalité. 

    Le personnage principal, Feyre, est une jeune femme indépendante, avec un caractère assez fort, elle m'a un peu fait penser à Katniss. C'est une héroïne comme on les aime.

    J'ai adoré Lucien (un ami fidèle de Talim) qui m'a vraiment touché, presque plus que Talim mais on ne peut pas vraiment comparer puisqu'ils n'ont pas le même rôle ici.. 

    L'histoire d'amour entre nos personnages est bien écrite, j'ai apprécié qu'elle ne soit pas trop rapide et que ça ne soit pas un coup de foudre, cependant, l'apparition d'un autre personnage que j'ai d'ailleurs détesté est assez troublante et je me demande vraiment comment les choses vont évoluer pour Feyre. 

    L'univers imaginé par l'auteure m'a vraiment conquise, et le décor est juste sublime! j'y étais vraiment!

     

    En somme, c'est un coup de cœur pour cette réécriture. Un monde enchanté décrit de manière impeccable, des personnages bien dessinés et un fil rouge déroulé à la perfection.

    Que du plaisir.

    VIVEMENT LA SUITE!

    A LIRE!   

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Couverture Il était une fois, tome 2 : La belle et la bête

    Il était une fois: La belle et la bête

    De Eloisa James

    Editions : J'ai ly

    Collection Aventures et Passions

    372 pages

    Synopsis 

    À cause d’une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d’un accident qui l’a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu’il n’a aucun espoir d’engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, pense-t-il, porte la vie.
    Ce sera l’union de la Belle et de la Bête.
    Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d’être un monstre...

     

    Il était une fois : La belle et la bête de Eloisa James

     

     

    Encore une fois, l'auteure nous tisse une histoire abracadabrante pour que nos personnages aient l'excuse de se rencontrer, et je pense que cela fait entièrement partit du décor pittoresque qu'elle veut nous peindre. 

    Linette se retrouve sous l'emprise d'une rumeur qui la déshonneur : elle est enceinte!

    Bien sûre cela n'est pas vrai mais Linette a beau le dire haut et fort, personne ne l'écoute. 

    Je dois dire que j'ai vraiment beaucoup ris dans la première partie de ce roman, parce qu'on y retrouve beaucoup de conversation de sourds.

    Du coup comme Linnet est enceinte, il n'y a qu'une seule solution, la marier à Piers, que l'on surnomme la Bête. 

    Suite à cela, Linnet va aller faire sa rencontre, et c'est sous ces joyeux hospices qu'ils vont apprendre à se connaître.

     

    Ce roman assez décalé encore une fois, nous impose aussi une vision d'un héro et d'une héroïne hors du commun. 
    Leur histoire n'est pas banale, et on s'attache à eux très rapidement, et surtout, derrière tout cela, on apprend. (Oui j'apprends de tout, tout le temps je dois l'avouer), car au fond, l'histoire de Piers sera profonde et vraiment touchante. 

    En tout cas, j'ai passé un excellent moment grâce surtout, à la plume de l'auteure (ou de la traductrice, cela dit ce n'est pas la même que pour le tome 1 et le rythme est toujours aussi fluide).

     

    * Et mention particulière pour Ce héro malgré lui : Piers, qui m'a fortement fait pensé à Dr House. Si vous connaissez la série, vous ne pourrez qu'apprécier la ressemblance.( en plus elle est voulue, évidemment) .

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    1 commentaire
  • Entre deux mondes

    de Olivier Norek

    Editions France Loisirs

    368p

    Polar / Roman noir

     

    Synopsis: 

    Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.

    Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds.

    Un assassin va profiter de cette situation.

    Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

    Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

     

    Entre deux mondes de Olivier Norek

    Entre deux mondes nous plonge dans l’enfer de la jungle de Calais.

    Avant de lire ce livre j’étais complètement ignare sur le sujet.
    Je ne connaissais que ce que j’en avais entendu aux infos. Pour ainsi dire, absolument rien, hormis que des migrants débarquaient par milliers et qu’ils « envahissaient » Calais. Maltraitaient les habitants avec leurs incivilités, leur présence et leurs déchets.
    J’emmagasinais des mots et je n’aie jamais vraiment cherché à m’y intéresser.

    Je suis volontairement dure avec moi-même parce qu’après cette lecture je me rends compte à quel point j’ai détourné les yeux facilement.

    Le style de l’auteur m’a tout de suite saisie. C’est fluide et on entre très rapidement dans l’histoire.
    On perçoit très vite l’environnement dans lequel on navigue, l’ambiance ainsi que les tensions qui règnent autour de nos personnages.
    Des personnages auxquels on s’attache si fort. Des personnages à qui on souhaite tellement de bien.
    C’est une histoire qui ne peut que vous atteindre au plus profond de vous-même.

    Le récit est entraînant et on ne s’ennuie pas une minute. J’ai été très vite captivée car Olivier Norek déroule son fil conducteur avec subtilité et efficacité.
    Le temps, le va-et-vient en fonction des personnages. Tout est fait pour nous tenir en haleine.

    Nous sommes confrontés non seulement à la vision des flics de Calais qui vivent l’enfer chaque jour de ne pouvoir agir vraiment. De devoir répéter inlassablement le même schéma, n’ayant qu’un vrai but, empêcher les migrants de passer la frontière sans pouvoir les secourir, ni les arrêter.
    Mais aussi celle des migrants pour qui on découvre les histoires. Des gens comme vous et moi. Des êtres humains qui avaient parfois tout, comme nous aujourd’hui, et qui ont dû tout laisser derrière eux.

    C’était absolument révoltant de lire de telles choses. On apprend, on se nourrit d’informations sur l’autre. On se remet en question.

     

    Une plume fluide et acérée, des personnages attachants, des vérités qui s’échappent, Olivier Norek nous offre un récit captivant et totalement addictif.

    Préparez-vous à basculer dans un univers emplit de réalisme, vous forçant à vous ouvrir les yeux sur le monde.

    A lire de toute urgence !

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique