•  

    La Nanny de Gilly MacMillan

    La Nanny

    de Gilly MacMillan

    Editions France Loisirs

    448 pages

    Suspense / Thillers

     

    Synopsis : 

    À la mort de son mari, Jocelyn n’a d’autre choix que revenir s’installer avec sa fille Ruby à Lake Hall, l’austère manoir familial où vit toujours sa mère, aristocrate arrogante et froide.

    À peine arrivées, elles font une macabre découverte : un crâne flottant dans le lac de la propriété.

    Pourrait-il être celui de Hannah, la nounou que Jo adorait enfant, disparue du jour au lendemain en 1987 ?

     

    Que s’est-il réellement passé à l’époque ?

    La Nanny de Gilly MacMillan

     

    Grâce à l’alternance des époques et des personnages, Gilly Macmillan garde le suspense jusqu’au bout.

     

    J’ai été épatée par la façon dont l’auteure a su me manipuler. Je déteste un personnage, puis je finis par le chérir et lui apporter tout mon soutien !

     

    Il n’y a pas plus bel exemple que ce livre pour parler des apparences !

     

    La plume de l’auteure est fluide et aérée, et malgré l’alternance des époques et des personnages, on ne se perd absolument pas.

    C’est rythmé, et plein de rebondissements.

     

    Gilly Macmillan nous plonge dans une ambiance sombre et envoûtante.

     

    Un beau coup de cœur pour ce roman à suspense. Mon premier roman de cette auteure que je conseille fortement.

     

    Les apparences sont souvent trompeuses dit-on.

     

    Oui, mais jusqu’à quel point ?

     

    Lorsque les époques se mélangent et les générations s’opposent, que fait-on des secrets de famille ?

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Vendredi ou la vie sauvage

    de Michel Tournier

    Editions Folio Junior

    Synopsis

    Septembre 1759. Robinson est à bord de La Virginie faisant route pour le Chili. Une terrible tempête précipite le navire sur des récifs, et Robinson, seul survivant du naufrage, échoue sur une île déserte. Livré à lui-même, il doit faire preuve d'ingéniosité, de persévérance et de courage pour survivre dans ce monde sauvage. Jusqu'au jour où, se croyant abandonné de tous, il rencontre un être humain pour le moins inattendu. Une aventure humaine inoubliable, une ode à la liberté et à la nature. 

     

     

    Vendredi ou la vie sauvage

     (Lecture commune avec ma fille, qui devait le lire pour le collège)

    J'ai adoré l'histoire. 

    Terrible. 

    L'ayant lu adolescente, et ayant moyennement aimé, je ne pensais pas qu'il me ferait ressentir autant d'émotion en le lisant aujourd'hui. 

    J'ai eu les larmes aux yeux.

    Cela me touche surement d'autant plus, qu'en tant qu'adulte, le temps qui passe, les obligations sociétales, la solitude, sont des sujets que l'on expérimente tout à fait différemment qu'en tant qu'enfant ou adolescent. 

    Je me demande si Michel Tournier imaginait que l'on puisse étudier son oeuvre au collège. N'est-ce pas trop tôt pour comprendre ce qui émane de ce livre? 

    Robinson n'est ici finalement pas le héro propre de l'histoire. Non, Robinson est le personnage qui apprend toutes ces années durant, et qui grandit., mais le personnage phare de ce récit, celui dont tout dépend, est bien Vendredi.  

    C'est assez fou comme lecture car on s'attache aux personnages, mais on arrive très souvent à détester ce qu'ils font. 

    Ils évoluent énormément dans ce roman. Les années se succèdent et ils changent. On ressent très clairement, aussi bien la solitude, l'ennui, le désarroi, que le bonheur, la béatitude, l'entrain et la liberté qu'ils traversent au fur et à mesure des années. 

    Robinson et Vendredi, ces hommes que tout opposait, et qui se retrouve à vivre ensemble. 

    Certains passages m'ont particulièrement choqués, notamment un passage où Vendredi se sert d'un bouc pour en faire un cerf volant et autres accessoires .... j'ai trouvé cela ignoble, et j'ai trouvé Vendredi beaucoup plus cruel que Robinson finalement. 

    Tuer cette bête ne lui suffisait pas, il fallait qu'il l'humilie. 
    Je n'ai pas pu partager mon ressentit avec ma fille, qui, du haut de ses 11 ans, n'a pas du tout ressentit la même chose, et heureusement. 

    En bref, ce roman est un vrai petit bijou qui m'a apporté énormément.

    Mon regard sur la solitude, la vie, les règles et la bienséance, s'en retrouve encore affûté. 

    Je suis vraiment heureuse d'avoir pu relire ce livre! 
    Merci les lectures obligatoires du collège. 

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Charlie se change en T-Rex

    De Sam Copeland

    Editions Robert Laffont 

    Collection R Jeunesse

    307 pages (qui se lisent très rapidement, aérées et illustrées.)

     

    Synopsis :

    Charlie McGuffin a un nouveau problème…

    Il se change toujours en animal malgré lui, et voilà qu’en plus son papa a des soucis au travail.
    La famille va peut-être devoir déménager chez Tante Brenda avec ses dix-sept chats (et sa jambe en bois).

    Toute cette pression rend les transformations de Charlie plus compliquées (surtout pour redevenir un petit garçon !). Réussira-t-il à contrôler son pouvoir ou finira-t-il bloqué dans le corps d’un T-Rex… ?
    La nouvelle aventure de Charlie qui fera rugir petits et grands, dans la lignée des livres de Roald Dahl et de David Walliams !

    Titre original : Charlie turn into a T-Rex (2019)

     

    Red Rising de Pierce Brown 

    Si je devais ne recommander qu'un seul et unique livre pour enfants de 7 à 12 ans ce serait CHARLIE SE CHANGE EN POULET! (et sa suite, bien évidemment! Mais je n'aurais pas à conseiller la suite puisqu'une fois qu'on lit le tome 1, on attend désespérément le suivant!)

    Ce second tome est tout aussi génial que le premier! 

     

    Pourquoi je vous le conseille? 

    C'est très simple : 

    • Vous aimez voir vos enfants rire? 
    • Vous aimez voir vos enfants relaxés? 
    • Vous aimez voir vos enfants ne plus pouvoir lâcher un livre? 

     

    Et bien, si vous avez répondu oui à ces questions, offrez lui un "Charlie..." de Sam Copeland!! 

    Encore une fois, nous l'avons lu ensemble avec mes enfants (hors de question que je passe à côté), et je peux vous dire qu'on a rit, mais rit!!! 

    L'histoire est géniale, les personnages sont juste drôles et parfaits, mais ce qui fait toute la splendeur de ce livre, c'est bien le TALENT de SAM COPELAND (je suppose que le traducteur y est aussi pour quelque chose yes, car c'est parfaitement écrit!!!! PARFAITEMENT!).

    Encore une fois, l'auteur nous plonge dans une aventure abracadabrante où Charlie va devoir se dépasser.

    L’amitié est encore un thème fort dans ce roman, et la confiance en soi également. 

    Les péripéties que vivent nos amis sont à la fois farfelues, délirantes et inquiétantes.
    Suspense garantie pour notre plus grand bonheur. 

    Vivement le tome 3!!! 

    MERCI à la collection R jeunesse pour ses superbes parutions qui égayent la vie de nos enfants, et merci Sam Copeland pour sa créativité et son humour.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Red Rising de Pierce Brown

    Red Rising T1

    de Pierce Brown

    Editions France Loisirs

    476 pages

    Dystopie Young Adult

    Synopsis

    « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

    Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
    Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
    Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

     

    Red Rising de Pierce Brown 

    L’histoire est riche, bien développée et je dois dire qu'elle ne manque pas de rebondissements.

    Et pourtant, ce n'était pas gagné. Il est un peu long à démarrer.

    Il est surtout assez complexe, par le nombre de personnages et de castes auxquels ils appartiennent.

    Il y a les ors, les rouges etc .. mais dans chaque castes il y a encore de nombreuses familles et de nombreux groupes. 

    C'est ce côté qui aurait pu me perdre si je n'avais pas été immédiatement liée au personnage principal, Darrow.

    Je l'ai adoré! 

    Une fois passé le cap du prologue "prolongé" (avis vraiment subjectif), cette introduction qui explique le contexte, suivi de la mise en marche du plan, j'ai vraiment ressenti ce que l'auteur voulait nous transmettre :

    La hargne du prochain combat. La hargne de la future rébellion. 

    J'ai beaucoup aimé ce premier tome, même s'il m'a énormément fait penser à Hunger Games par bien des côtés. encore plus que n'importe quelle autre dystopie. Ce côté jeux et les Proctors (les gagnants des anciens jeux qui deviennent des mentors) renforcent vraiment ce sentiment.

    Cependant je vais sauter sur le second tome.

     

    On est entraîné dans un rythme effréné de batailles et de mise en place du pouvoir qui nous conduisent à tourner avidement les pages. 

    Un premier tome très réussit, que je ne peux que conseiller si vous aimez les dystopies young adult.

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires