• Dégénérescence de Lena Jomahé

    Dégénérescence 

    de Lena Jomahé

    Editions : France Loisirs

    352 pages

    Young Adult / Dystopie

     

    Synopsis  

    La princesse Addy souffre de DOV, la dégénérescence des organes vitaux, une maladie incurable qui n’affecte que les nobles. Un seul espoir de survie : se faire transplanter des organes prélevés sur ceux qui vivent dans les zones les plus pauvres du Royaume. Parmi eux, le jeune Julian rêve de révolution…

    Dégénérescence de Lena Jomahé

     

    Un young adult qui m’a émue aux larmes.  J’ai espéré, tant espéré. J’ai hurlé, pleuré, ragé, grogné… Bref, ce page-turner est une véritable petite pépite !

     

    On entre dans une dystopie comme on en connaît déjà mais je dois avouer que le petit plus ici, c’est de se retrouver avec deux personnages principaux essentiels, attachants, que l’on comprend et que l’on aime tout de suite, et de savoir que la vie de l’un dépend de celle de l’autre.
    Dès le départ, on angoisse de savoir COMMENT l’histoire va bien pouvoir finir.
    Quels vont être les choix de l’auteure, ou plutôt, des personnages !


    Addy, une princesse qui vit dans le cœur du royaume. Une princesse que l’on découvre rapidement comme assez rebelle, intéressée par le « vrai monde » et la « vraie » valeur des choses.

    Julian, un jeune homme qui vit à « la cave », l’un des quartiers producteur du royaume.

     

    Nous sommes plongés dans une dystopie où le système mis en place, ne privilégie qu’une partie de la population et où au contraire, l’autre partie trime et meurt prématurément, de faim, de maladie à cause de l’effort …

     

    La plume de l’auteure est fluide et entraînante. Le rythme est soutenu et on ne s’ennuie pas une seule seconde.

     

    J’apprécie le fait que ce soit un one-shot, ça change par rapport au fait de devoir attendre des années pour avoir le fin mot de l’histoire, même si, de ce fait, tout va beaucoup plus vite comparé à ce qu’on a l’habitude de voir.

    En effet, l’auteure ne s’attarde pas sur les conditions qui fait que nous en sommes arrivés là, ni sur l’intérieur à proprement parlé de la cave, du cœur et encore moins du grenier.

    Ce serait peut-être le point faible de l’histoire. On ne voit que très peu de choses sur les conditions de vie des habitants (surtout le grenier, on ne sait vraiment rien, et la cave, vraiment peu).

    Mais encore une fois, c‘est un mal pour un bien, parce que personnellement, avoir une dystopie Young Adult en un seul livre, je trouve ça génial !

     

    Les personnages sont supers attachants et c’est d’ailleurs l’essence même de notre angoisse face à cette lecture, car dès les premières lignes on s’attache à Addy et Julian, et pourtant leurs destins, on le comprend vite s’entremêlent et sont dépendants l’un de l’autre.

    Jusqu’au bout, Lena Jomahé nous offre du suspense et, plus on avance dans l’histoire, plus l’angoisse monte.

     

    Je suis passée par toutes les émotions durant ma lecture mais j’ai vraiment adoré. C’est un beau coup de cœur !

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Harper Jones de Blandine P Martin

    Harper Jones

    T1 : Malédiction

    de Blandine P Martin

    Autoédition

    Bit-Lit / Vampire

    Synopsis : 

    Que savez-vous du désir de vengeance ? De l’impact qu’il peut avoir sur nos existences ? Il rythme ma vie depuis l’enfance. Il a scellé mon destin, tracé ma voie, et fait de moi ce que je suis aujourd’hui : le Docteur Harper Jones, spécialiste en sciences occultes, féroce prédatrice des créatures de la nuit. Je vais nettoyer Londres de ses monstres sanguinaires, avec ou sans l'aide de l'inspecteur Cooper. L’arrivée en ville d’un tueur en série ne fait que justifier ma vendetta. Pour parvenir à mon but et venger les miens, je ne reculerai devant rien, quitte à collaborer avec mes pires ennemis : les vampires. Bienvenue dans mon monde !

    Harper Jones de Blandine P Martin

     

    On quitte le monde des Bikers pour entrer dans celui de vampires.
    Que dire! Blandine est vraiment faite pour écrire, c'est certain. Qu'importe l'univers dans lequel elle me plonge, chaque fois je suis complètement conquise.  

    Ses histoires sont toujours plus passionnantes les unes que les autres, et là c'est dans un tout autre univers qu'elle nous transporte.

    Harper Jones, personnage principal de cette nouvelle saga, ma séduite dès les premières lignes.
    Un caractère fort, des idées bien arrêtées, un destin qui lui causera pourtant bien des tourments.

    Cette femme badass, qui aide la police dans ses enquêtes pour le moins étranges, a tout un tas de compétences inégalées pour traquer les vampires. C'est donc à elle qu'on fait appel pour des affaires suspectes. 

    C'est un premier tome qui pose les bases d'une futur saga. Je ne sais pas combien de tomes sont prévus mais c'est sûre qu'on aura une suite, et ce tome nous donne plein de promesses!

    L'intrigue est bien déroulée, et au fur et à mesure, on découvre quel va réellement être le sujet et les enjeux de l'histoire.
    Et comme toujours dans les histoires de Blandine, les personnages et leur évolution sont primordiaux pour le développement de l'intrigue, ainsi, nous verrons grandir Harper comme elle-même ne s'y attendait pas. 

    La plume de l'auteure est toujours aussi fluide et rythmée, ce qui fait qu'on ne voit pas les pages se tourner! 

    Alors, c'est encore une fois, plus que satisfaite, que j'ai refermé ce premier tome très prometteur d'une saga signé Blandine P Martin. 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    1 commentaire
  • Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Mallou et repris par Galleane.

    Il s’agit de répondre à 3 questions :

    Qu’est-ce que j’ai lu la semaine dernière ?

    Qu’est-ce que je suis en train de lire ?

    Qu’est-ce que je compte lire ensuite ?

     

    Ce que j’ai lu la semaine dernière 

    C'est lundi, que lisez-vous? 08/07 

    Le premier Bit-Lit de Blandine P Martin. Je dois avouer que sa plume peut vraiment s'attaquer à tous les genres! Je vous en parle cette semaine. 

     

    Qu’est-ce que je suis en train de lire ?

    Je ne peux pas vous parler de ma lecture en cours. 

    Un livre en tant que TOP LECTRICE.

    La suivante aussi d'ailleurs. La seule chose que je peux vous dire c'est que, quand j'ai reçu ces titres j'ai fais un bond de 10 mètres tellement j'étais heureuse!!! 

    Qu’est-ce que je compte lire ensuite ?

    Après mes 2 lectures France Loisirs je pourrai enfin me jeter sur le dernier Angelina Delcroix qui est dans ma PAL.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Toutes blessent la dernière tue de Karine Giebel

       TOUTES BLESSENT LA DERNIÈRE TUE

       de Karine Giebel

       Editions Belfond /

       France Loisirs

       717 pages

       Thrillers / Esclavage

       Synopsis

       Maman disait de moi que j'étais un ange.
       Un ange tombé du ciel.
       Mais les anges qui tombent ne se relèvent jamais...
       Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
       Je pourrais le dessiner les yeux fermés.
       Je pourrais en parler pendant des heures.
       Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

       Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…

    Frapper, toujours plus fort.
    Les détruire, les uns après les autres.
    Les tuer tous, jusqu’au dernier.

    Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
    Un homme dangereux.
    Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
    Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

    Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
    Parce que bientôt, tu seras morte.

    Toutes blessent la dernière tue de Karine Giebel

    Toutes blessent, la dernière tue. 

    C'est violent. Dès les toutes premières lignes on est happé par l'histoire. Enchaîné au personnage principal, Tama. 

    L'auteure fait la folie de nous y attacher, de nous lier à elle émotionnellement. 
    Tout de suite on éprouve de l'empathie, de la peur, de la tristesse.

    On sait qu'elle va vivre quelque chose de terrible et on ne peut rien, hormis écouter son histoire

    Puis Karine Giebel nous fait découvrir une autre histoire en parallèle. Celle de Gabriel. 

    Quel prénom pour un tel homme. Ce personnage m'a de suite intriguée. Je ne l'ai pas jugé. Je ne l'ai pas damné. J'ai attendu. Je savais au plus profond de moi, qu'il y avait une explication à sa personnalité. 

    Car oui, les personnages sont finement travaillés. C'est un énorme, énorme point fort de ce thriller. 

    L'écriture fluide et rythmée de l'auteure nous saisie et ne nous lâche pas jusqu'au dernier mot. 
    Mieux encore, les rebondissements sont très présents et la surprise est au rendez-vous jusqu'à la fin. 

    Le sujet est captivant tant on a peur d'y croire.


    Notre cœur nous dit de mesurer ces mots, notre raison nous hurle que ces maux existent! 

    C'est un énorme coup de cœur. Une grosse claque qui vous retourne l'esprit. Qui vous ouvre les yeux. Qui vous blesse, vous choc, vous fait hurler de colère. 

    Merci Karine Giebel. C'est une pépite. 

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire